Accueil Sécurité informatique 3 Conseils pour optimiser la sécurité de son entreprise contre la cybercriminalité

3 Conseils pour optimiser la sécurité de son entreprise contre la cybercriminalité

par Pierre

Les pays du monde entier consacrent chaque année au moins 80 milliards de dollars pour lutter contre la cybercriminalité. Les entreprises sont surtout les entités le plus visées par cette activité criminelle. Certes, il est un peu difficile d’être complètement à l’abri des cyber-attaques, mais plusieurs actions et bonnes démarches peuvent vous aider à amoindrir les risques.

Découvrez dans ce guide, trois bonnes astuces qui vous apprennent comment protéger votre entreprise contre les hackers.

Miser sur la sécurité des matériels informatiques

La première faille que les criminels peuvent utiliser pour monter à vos données est généralement une faille informatique. Il est conseillé, à cet effet, d’installer des ordinateurs distincts munis de logiciels anti-virus. Ce sont également ces failles qui pourront permettre aux hackers d’user des logiciels malveillants pour infiltrer vos terminaux informatiques.

Pour mieux les combattre, vous devez non seulement installer des programmes de sécurité anti-logiciels malveillants, mais les mettre également à jour et régulièrement. Un progiciel performant vous fournit une protection globale : depuis les sites internet risqués jusqu’aux spams et aux attaques diverses. La sécurité de votre réseau est aussi d’une importance capitale.

C’est la première ligne de défense de votre entreprise. Utilisez efficacement les pare-feu, les proxys et les listes de contrôle d’accès. Faites aussi appel à des cabinets d’expertise comme Inovency qui maitrisent parfaitement comment lutter contre ces réseaux criminels complexes.   

Savoir utiliser l’internet, le courriel et contrôler avec soin la communication externe de l’entreprise

cybercriminel

Veillez à effectuer vos transactions uniquement sur des sites sécurisés. Le « s » que l’on trouve à la fin de « https » par lequel démarre l’adresse d’un site signifie que le site que vous fréquentez est sécurisé. Pour protéger son entreprise contre les cyberattaques, il faut également éviter d’échanger par courriel des renseignements confidentiels.

Évitez de télécharger les pièces jointes ou les hyperliens se trouvant dans un courriel dont vous ignorez l’expéditeur sont une très bonne mesure de prudence. Par ailleurs, pour décourager les escrocs, l’autre chose à faire est de tarir la mine de données sur laquelle ils s’appuient pour bâtir la fraude. Les informations sensibles relatives à l’entreprise doivent disparaître ou du moins être en accès sécurisé.

Il s’agit notamment des organigrammes grâce auxquels les pirates vont construire la chaîne de validation des chantages et des ordres de paiement.

Formez votre personnel aux enjeux de la cybercriminalité. L’une des attaques les plus courantes et évitables contre les petites entreprises est une attaque d’ingénierie sociale déclenchée par des tentatives d’hameçonnage, une mauvaise utilisation du Web ou des appels téléphoniques entrants.

Les employés ne sont pas toujours prêts à lutter contre une cyberattaque ou à savoir quand ils sont en train d’en subir une. Il est donc impératif de les former aux enjeux des cyberattaques ! De cette manière, ils sauront être en mesure de lutter contre les cyber-attaques le mieux possible. 

Choisir des mots de passe forts et efficaces

Créez des mots de passe qui correspondent à un haut niveau de sécurité comportant des chiffres, des lettres et des caractères spéciaux ainsi que des minuscules et des majuscules. Les cybercriminels sont capables de deviner vos mots de passe de diverses façons. Cependant, ce procédé seul ne suffit pas pour protéger vos informations.

Mais il n’en demeure pas moins que c’est indispensable. Il convient de choisir des mots de passe difficiles à retrouver à l’aide d’outils automatisés ou par une tierce personne.

Et si malgré tout cela, les pirates réussissent à contourner vos plans, ne cédez pas trop à la panique : 

  • Déconnectez le poste de l’internet et du réseau de l’entreprise pour stopper l’attaque ;
  • Alertez (par téléphone) votre entourage professionnel ;
  • En cas de doute sur l’intégrité d’un poste ou d’un réseau informatique, faites un balayage scan de l’ordinateur au moyen d’un logiciel antivirus à jour pour vérifier s’il est infecté, et, le cas échéant, éliminer le virus…

Tu pourrais aussi aimer

Laissez un commentaire